Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

Mon bel été

2 Septembre 2019 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Corinne Merle, #Lettre du dernier jour du mois

La lettre du dernier jour du mois #8
AOÛT
 
C’était bien ce mois de repos…
J’ai fait ce que j’avais prévu : lire, nager, me reposer, profiter, tenter simplement le vide… me régénérer, profiter de ma famille (indispensables fous rires avec ma sœur !)
 
C’est un mois que j’aime, un mois d’été, de lumières, de chaleur, d’eau, d’extérieur, d’odeurs. Les anniversaires se pointent, la fin de l’été approche et j’évite consciencieusement le rayon « rentrée » des magasins, d’ailleurs je ne rentre pas dans ces magasins à risque.
 
Et d’un seul coup il fait nuit à 21h, il va falloir reprendre ma vie citadine, mes activités, retrouver mes ami-es, mon appartement et mon lit (je suis toujours étonnée d’être autant casanière et d’être si bien dans ma grotte).
 
C’est un nouveau départ ; mes chevilles me porteront où je dois aller, certaines du chemin qu’elles doivent prendre pour cette nouvelle saison qui s’ouvre.


 
PLAISIRS ET RUPTURE
 
 
Oui, je vous l’accorde cela peut paraître anachronique d’accoler ces deux mots « plaisir » et « rupture » mais j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter cette émission avec Claire Marin, philosophe.
Les amours concrets, ou concrètes, leurs diversités, leurs ruptures, leurs aventures, leurs souffrances et leurs joies, qui disent tout de notre époque et nous permettent de la penser, d’y résister. Mais qu’en est-il de nos amours, aujourd’hui ? Je vous conseille tout de même l’émission


FÉMINISME
"Clara" : une base de données 100% compositrices
 
Les femmes de la liberté
Tout l’été, «Libé» retrace l’histoire de celles qui ont pris en main leur destin et marqué leur époque.

 
Beaucoup de travail encore pour faire évoluer les mentalités ...
Malheureusement, même sur France Culture, on présente encore les femmes par rapport aux hommes qu’elles ont connus (Égérie, amante, disciple).
Et que dire du choix du verbe « ensorceler » qui - évidemment - évoque la sorcière, grand cliché permettant l’écrasement des femmes et de leurs talents.
Lou-Andreas Salomé était une écrivaine et psychanalyste, une intellectuelle et une femme de lettres remarquable.  Je vous conseille tout de même l’émission


CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :

« Le rire est un pouvoir. Le rire est la seule émotion libre. Le rire jaillit comme un cri. Le rire est un orgasme de l’esprit »

Ma vie sur la route – Gloria Steinem


 

ET SINON, LE BOULOT ?

COMMENT VIRGINIE D. A SAUVÉ MA VIE… sera en tournée :
21 novembre : 2 représentations - 11h30 - pour les collèges et lycées - 20h30 -pour tout public Centre Culturel Yves Furet La Souterraine (23)
25 novembre : Dans le cadre de la semaine contre les violences faites aux femmes - Association Du Côté des Femmes
19h30 -  Cergy (95) Nous aurons très prochainement le nom de la salle … à suivre sur le site
 
Découvrez les réactions du public d’Avignon, vous pouvez aussi vous abonner, aimer, et faire des commentaires.
https://gallery.mailchimp.com/825b8dd6f89876228f58f0529/images/2e0f38c1-bd71-4027-8757-49f3d5148987.jpg
 
 
C’est aussi le moment de faire part de ma gratitude, dont l’étymologie nous apprend qu’elle dérive du mot latin gracia, la grâce.
Comme Delphine de Vigan qui s’interroge : « Vous êtes-vous demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? Un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette. », je souhaite adresser un vrai merci à :

  • VOUS qui avez participé à la collecte d’Avignon, qui avez produit entièrement et donc rendu possible ce festival
  • OVERACT qui nous a fait confiance en nous octroyant une avance de billetterie digne d’une star
  • Stéphane Baquet, le programmateur courageux qui a fait une belle place au théâtre Arto, simplement après avoir visionné quelques images sombres et pas très bien montées
  • L’équipe du théâtre Arto pour son accueil et sa bienveillance
  • Alexandre Le Bihan, notre régisseur pour son professionnalisme et sa bonne humeur constante
  • Barbara Wagner pour notre visuel tellement identifiable et d’une folle originalité
  • Michel Alberganti pour la photo du visuel (il a su me saisir dans une de mes expressions rares !)
  • Rachel Huet pour ses bande annonces si rock
  • Luc Jenny, pour la lumière dans les « conditions d’Avignon », en attendant les prochaines…
  • François Jenny, compagnon de route de Virginie D. depuis le début, précieux, indispensable, accoucheur du spectacle et de l’actrice que je suis devenue
  • Maud Fontanel, conseillère conjugale et familiale du Planning 84
    Blandine Pélissier, metteuse en scène/traductrice/comédienne, Cie Les cris du nombril

    Frank-Éric Retière, directeur du Théâtre du Briançonnais, Scène conventionnée intérêt nationale - Art en territoire les INVITÉ.ES , Christine Delmar, animatrice en entreprise des formations pour l'égalité hommes-femmes la MODÉRATRICE de notre coup de gueule au village du Off « Pourquoi est-il vital de programmer des spectacles de créatrices ? »

  • Public, vibrant, vivant, présent
  • Et enfin VOUS, qui lisez ces lettres, y répondez….

 
MERCI !
 
Je vous embrasse chacune et chacun.
Portez-vous bien et à très bientôt.
 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article