Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

AUTOMNE, HIGELIN ET THÉÂTRE ! Pour mon ami Phi-Phi

30 Septembre 2019 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Corinne Merle, #Lettre du dernier jour du mois

La lettre du dernier jour du mois #9
SEPTEMBRE
 

Une nouvelle saison s’ouvre et les signes du renouveau sont là : travaux dans l’appartement, besoin de jeter et de trier. Cela n’a rien à voir avec la rentrée exécrée de l’école, ni avec une liste de bonnes résolutions à prendre. Le nouveau est bien présent ; j’entame un nouvel âge (bien évidemment mon anniversaire y est pour quelque chose, mais pas que…) S’il fallait un dernier signe : j’ai entamé un nouveau bullet journal (un jour je vous expliquerai, en attendant voici la photo du début du mois de septembre. En tout cas, je ne sens pleine d’une belle énergie, avec un appétit de faire des choses.




C’est drôle comme certaines chansons peuvent prendre des coups de vieux. J’ai réécouté « Idées noires » de Bernard Lavilliers qu’il chante ici avec Catherine Ringer (elle est morte Nicoletta ?  Parce que la version avec elle était vraiment mieux
Petit résumé si vous n’avez pas le temps de l’écouter, ou si vous êtes allergique à Lavilliers… C’est une chanson d’un gars qui rêve de partir alors qu’il fait l’amour avec une femme. Il se plaint de ne pas pourvoir rire, vivre… à cause d’elle, pôve mec ! Si tu n’as pas le courage de vivre ta vie, de la quitter pour toutes les mauvaises raisons du monde « TA GUEULE ! » assume, mais arrête de faire ton martyr ! Encore une chanson où la femme a le mauvais rôle, celui de la castratrice : celle qui empêche de vivre et de rire quand même ! Bon, ça c’est ce que je me dis aujourd’hui, mais à 15 ans je pensais certainement que c’était normal ! (Je vous l’accorde, mon interprétation de la chanson de Nanard peut sembler erronée, anti-mâle… J’entends une petite voix qui me souffle que Lavilliers a écrit "N'appartient jamais à personne " ! Je devais être très énervée ce jour-là, peut-être un mauvais rendez-vous…)
 
 
Cependant, ce qui me sauve, c’est que j’ai toujours préféré le grand Jacques (je me souviens qu’au lycée il y avait la bande à Narnard, et la bande à Jacquot…) Je l’écoute beaucoup ces derniers temps, parce qu’il est mort et aussi parce que je retrouve goût à la musique En écoutant Jacques Higelin, je n’ai jamais eu de sentiment de cet ordre, au contraire, je prends toutes ses chansons, toutes ses périodes : je ne renie rien.
En fait, je me demande si ces quelques lignes n’ont pas surgit simplement en hommage à mon ami Philippe… décédé une fin de septembre il y a 8 ans.



 

◊  ◊  ◊


PLAISIRS
J’ai replongé avec délices dans Jacques Higelin avec le best of | Archive INA

J’irai bien au concert « Hommage à HIGELIN qui a lieu samedi 5 octobre à St Marie aux Mines en Alsace. Mais c’est déjà complet !


FÉMINISME
La violence faite aux filles dans le monde est un invariant de l’histoire humaine, une donnée universelle. Elle est comme la trace la plus sombre, impensée, non travaillée, non répertoriée, non évaluée, d’une mise à l’écart et d’une cruauté à l’encontre des plus vulnérables d’entre nous.
“Quelle est la chose la plus dangereuse au monde?” demande l’ONG Care International en 2018. ”Être une fille.” Mais pourquoi? Pourquoi la violence faite aux filles, si étendue, si universelle, n’est jamais devenue un objet d’étude historique, sociologique, philosophique, psychanalytique? Pourquoi considère-t-on encore, en quelque sorte que, concernant les filles, que c’est aux familles de gérer le problème? LIRE L'ARTICLE

Contre le contrôle des mœurs, pour la légalisation de l'avortement, 490 Marocaines se rangent derrière la plume de Leïla Slimani, rédactrice de la tribune publiée ce 23 septembre dans "Le Monde". Ensemble, ils se déclarent hors-la-loi et s'indignent que de telles lois existent encore dans leur pays.


 Hypatie d’Alexandrie, l’une des plus éminentes savantes de l’Antiquité assassinée pour ses croyances


CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :

"De tout il restera trois choses :
La certitude que tout était en train de commencer,
la certitude qu'il fallait continuer,
la certitude que cela serait interrompu avant que d'être terminé.
 
Faire de l'interruption,
un nouveau chemin,
faire de la chute, un pas de danse,
faire de la peur, un escalier, du rêve, un pont, de la recherche... une rencontre."
 
Fernando Pessoa


ET SINON, LE BOULOT ?

J’ai presque trouvé un théâtre à Paris et puis il m’a glissé entre les doigts, dommage. Je continue mes recherches… Si vous avez des idées, des informations, des pistes : je suis preneuse !

Sinon, j’ai la joie de participer à deux jours de jours de formation (18 octobre et 28 novembre) invitée par LA coach du bonheur Christine Delmar. Il sera notamment question de trac …Vidéo que j’ai enregistrée à ce propos et ici toutes les informations
 
LA SOUTERRAINE ACCUEILLE COMMENT VIRGINIE D…
Dans cette ville de la Creuse, le Centre Culturel Yves Furet a une programmation plus riche et éclectique que bien des CDN (Centre Dramatique Nationaux). Et en plus ils ont eu la bonne idée d’accueillir Comment Virginie D. a sauvé ma vie !
C’est le le 21 novembre que ça se passe et je vais jouer deux fois. Le soir dans le cadre de la programmation et le matin pour des lycéennes et lycéens. Une expérience que nous avions déjà tenté il y a deux ans et qui a été passionnante. Si vous avez une tante à visiter dans la Creuse c'est l'occasion...

Et puis cerise sur le gâteau, j’irai écouter cette lecture, si le cœur vous en dit, on pourrait s’y croiser !


 
 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article