Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

come prod

Je vous parle après Auxerre et tout juste avant Paris ! 💥💥💥

31 Mai 2022 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #CoMe Prod, #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Corinne Merle, #DIFFUSION

 

La lettre du dernier jour du mois #41

MAI 2022

COMMENT VIRGINIE D. A SAUVÉ MA VIE
Le titre annonce la couleur, clairement.
Lorsque je monte sur scène, c’est vital.
 

Cela peut paraître un peu mélo, je le sais bien que je ne vais pas mourir ! Pourtant, dans ce spectacle oui, je joue ma vie…
C’est une nécessité, une urgence.
Cela me demande de l’humilité et de la sincérité, et c’est à chaque fois un pari : est-ce que mes personnages vont toucher le public ?
Et bien le 25, à La Scène des Quais à Auxerre j’ai reçu des retours émus, touchants, sororels et fraternels et des retours joyeux aussi ! Parce que nous avons ri, chanté, dansé (enfin, presque pour le public, mais le cœur y était !)

Un grand merci à toute l’équipe de la péniche et à sa capitaine Mathilde Pelen, qui arrive à rassembler à son bord une merveilleuse équipe de bénévoles.
Ce fût une bien belle représentation, ô combien précieuse, puisque c’était une reprise après de longs mois de vide.

Et d’autant plus importante qu’elle lance la série parisienne au Théâtre des Déchargeurs (2 rue des déchargeurs 75001)… les mardis et mercredis du 31 mai au 22 juin à 21h  RÉSERVEZ ICI !
 
La nouvelle équipe très inventive et un tantinet taquine m’a proposée de répondre à quelques petites questions rapides façon "questionnaire de Proust" sur le spectacle… 
- Si Comment Virginie D. a sauvé ma vie était une chanson ?
Résiste par France Gall
 Si Comment Virginie D. a sauvé ma vie était un défaut ? 
Trop salée
- Comment Virginie D. a sauvé ma vie… en 3 mots (oui, 3 petits mots seulement) ?

Vive la SORORITÉ 
 
 
Merci de vos retours à propos du connard du mois dernier ! Ils m’ont tellement inspirée que j’en cite quelques-uns à la fin du spectacle.
Trop salée ? Ça dépend pour qui …


 

Miss.Tic . Femmage !

Miss.Tic . Femmage !

◊  ◊  ◊

 
RENDONS À CLÉOPÂTRE CE QUI EST À …CLÉOPÂTRE ! 

Une envie de bière fraîche, pourquoi pas… amies si vous êtes femme, peut-être que l’amertume heurtera votre palais si fragile !
Pfffff….

Michèle Dominici fait entendre la voix de celles qui ont fait le choix, pendant les Trente Glorieuses, de se consacrer à leur famille. Un éclairage rare sur une thématique délaissée par les sciences sociales.  


 
 
INSPIRATIONS
 
Maurane et son blues


J’ai été emportée par ce Bloody Daughter : conquise par Martha Argerich et Stéphanie Argerich sa fille et leurs rapports forts, troubles parfois.
Fille de deux géants du piano, Martha Argerich et Stephen Kovacevich, Stéphanie Argerich est réalisatrice. Elle offre une plongée saisissante au sein d'un clan matriarcal hors du commun. Un autoportrait de famille intense et émouvant.
Martha Argerich, 72 ans, est à la fois le pilier de cette famille, un mythe dans l’univers de la musique classique et une enfant terrible : une sacrée mère !
 



LECTURE 

Je vais un peu tricher ce mois, parce qu’hormis une relecture… cela n’a pas été possible. Alors je vais vous inciter à piocher dans cette très bonne liste de Feminist in the City

Vous pouvez y ajouter ces deux ouvrages (hé, hé, hé ….)

 

FÉMINISME 

Inégalités de patrimoine : les femmes toujours à la peine ...


 Les femmes politiques ne peuvent toujours pas s'habiller comme elles veulent

 
L’impact durable des artistes féminines
La sous-représentation des artistes féminines dans l’histoire de l’art reste un problème récurrent à ce jour. Dans cet article, vous allez faire la rencontre de 8 artistes féminines puissantes de la Renaissance, mais il y en a beaucoup d’autres à découvrir et à apprécier. Pour en savoir plus sur d’autres artistes qui ont changé les choses, explorez la sélection d’artistes féminines d’Artsper.

 
"Tu n’as pas peur toute seule, quand tu marches."
C’est vraiment une question récurrente …
Bah non, on n’a même pas peur !

 
Vraiment lui, je l’aime… il s’appelle Baptiste Beaulieu, il est médecin :
« …dans notre société, les hommes jouissent d’une quantité de privilèges bien supérieurs à ceux dont jouissent les femmes, simplement parce qu’ils sont nés avec des testicules et un pénis. »

 


ET SINON, LE BOULOT ?
 
Comme une envie de grand ménage… c’est le printemps !

Je vous ai déjà parlé de la reprise aux Déchargeurs…
Je peux ajouter que je peux vous envoyer un code qui donne droit à un tarif à 12€.
Il vous suffit de me le demander par retour de mail.

Attention la jauge est petite alors pensez à réserver rapidement ici !

 

Un grand merci à la Revue du Spectacle pour son soutien

Un grand merci à la Revue du Spectacle pour son soutien

COME PROD prépare un festival d’Avignon dense avec 3 spectacles

COME PROD prépare un festival d’Avignon dense avec 3 spectacles

À bientôt !
Tellement hâte de vous voir, pour de vrai !
 
 
Générique 
#VirginieD
#LaScènedesQuais

#déchargeurs #LesDéchargeurs #NouvelleScène
#MathildePelen
#FranceGall
#MichèleDominici
#Mauranne
#Bloody Daughter
#MarthaArgerich
#StéphanieArgerich
#Feminist in the City
#Artsper
#BaptisteBeaulieu


 

Lire la suite

LE VIDE

28 Février 2022 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Lettre du dernier jour du mois, #CoMe Prod, #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #DIFFUSION

La lettre du dernier jour du mois

#38 FÉVRIER 2022

 

C’est aujourd’hui que je vous écris.

C’est aujourd’hui que je m’assois devant cette page et que je tente de vous raconter, de partager avec vous.

Mais dans la nuit de mercredi à jeudi, des bombes russes sont tombées sur toute l’Ukraine, une véritable guerre sur le sol européen.

Depuis, j’ai froid, je n’arrive pas à me réchauffer.

Depuis, je n’écris plus, je n’arrête pas de penser à elles, à eux, à nous…

 

Après plus deux ans pandémie,

Alors que la guerre devrait être contre le réchauffement climatique,

Et comme si c’était une surprise après l’annexion de la Crimée

Vladimir Poutine fait la guerre à l’Ukraine.

 

Je n’ai pas de mots, mais j’ai croisé ceux-ci :

 

« Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d’empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins ; descendus au fond inexplorable des siècles avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs sciences pures et appliquées ; avec leurs grammaires, leurs dictionnaires, leurs classiques, leurs romantiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques. Nous savions bien que toute la terre apparente est faite de cendres, que la cendre signifie quelque chose. Nous apercevions à travers l’épaisseur de l’histoire, les fantômes d’immenses navires qui furent chargés de richesse et d’esprit. Nous ne pouvions pas les compter. Mais ces naufrages, après tout, n’étaient pas notre affaire. »

Paul Valéry, La Crise de l’esprit

 

Et j’ai aussi croisé ça :

 

 

LE VIDE

   

 

RENDONS À CLÉOPATRE CE QUI EST À CLÉOPATRE ! 

 
Une de mes amies productrices m’a dit :  “ j’ai envie de dire aux Russes : mes ami·e·s, sortez ! N’ayez pas peur d’aller manifester sur la Place Rouge, toute votre armée est chez nous ! Personne ne viendra vous arrêter, toute votre force est chez nous ! 
C’est triste, mais c’est drôle. On en a besoin en ce moment.



CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES 
 
J’ai cette chanson en tête depuis ma visite à L’Ile d’Or au Théâtre du Soleil, et elle résonne encore plus fort depuis quelques heures...

(Commentaire de ma petite voix préférée, qui heureusement est toujours là pour m'inspirer et parfois me remettre les idées en place ...)
"Bon OK, Vera Lynn qui est l’interprète de cette chanson, a été surnommée « fiancée des forces armées » tellement cette chanson avait du succès auprès des militaires britanniques sur le front de la deuxième guerre mondiale. Ça sonne un peu ridicule aujourd’hui, mais on est en droit de se demander si aujourd’hui, lors d’une guerre, une chanson pourrait encore réunir les humains…)"
 
 Peut-être préfèrera-t-elle, ma chère, très chère petite voix que j'aime :
« Le remède à tout est l’eau salée, la sueur, les larmes, ou la mer. »
Karen Blixen
 


INSPIRATIONS

Je vous ai déjà vanté le livre de Titiou Lecoq, Les Grandes Oubliées - Pourquoi l'Histoire a effacé les femmes. Je vous invite à l’écouter : Réparer l’oubli par Titiou Lecoq

 Et aussi : Visionnaire Margaret Atwood 

Oui j’aime bien Boomerang et Augustin Trapenard
 
 

JE LIS PARCE QUE J’AIME ÇA !
Ce mois a été particulièrement pauvre : des livres me sont tombés des mains (je ne vous les cite pas…)

Passion simple Annie Ernaux (folio)
Attente d’un homme / Passion / Toute la place pour cette passion / +++

La cantine de minuit – Le livre de cuisine Yaro Abe et Mami lijima (Le Lézard Noir)
Japon / Manga / Théâtre du soleil / +++

Le Français est à nous Maria Candea et Laélia Véron (éditions la découverte)
Langue = objet de débat collectif / Colonialisme / Féminisation / Superbes références/ +++++++
 
 

 [punchline @lebingosexiste sur instagram & montage @sandfemi sur twitter]

[punchline @lebingosexiste sur instagram & montage @sandfemi sur twitter]

FÉMINISME 

Comment réparer les siècles d'invisibilisation des femmes, cette invisibilisation qui a fait disparaître d'immenses talents de l'histoire de la musique ? Dans son livre (Mozart était une femme : histoire de la musique classique au féminin, Stock) Aliette de Laleu repart sur les traces de musiciennes oubliées qui ont marqué leur époque.


Contraception masculine : Pourquoi 1% en France ?
«Au quotidien, ça ne change en rien mon désir. Et c'est tout bénef pour ma femme». Michael a 38 ans et est père de deux enfants. Il y a trois ans, il a décidé de procéder à une vasectomie, opération chirurgicale qui consiste à obturer les deux canaux déférents, empêchant ainsi le passage des spermatozoïdes vers le pénis. D'après l'association Ardécom (Association sur la recherche et le développement de la contraception masculine), cette pratique quasi irréversible est utilisée par plus de 20% des couples en Grande-Bretagne et au Canada contre 8% en Belgique, en Espagne et en Suisse. En France, ce pourcentage tombe à 1%. Pourquoi seulement 1% en France ?!?

 
 

ET SINON, LE BOULOT ?
 
Nous avons changé notre calendrier de création pour les spectacles POLITICHIEN et ALZHEIMÈRE & FILS.
Ils seront tous les deux créés au festival d’Avignon du 7 au 30 juillet, au théâtre Pierre de Lune, 3 rue Roquille à 18h
POLITICHIEN les jours impairs
ALZHEIMÈRE & FILS les jours pairs

 
Puis à Paris au THÉÂTRE DES DÉCHARGEURS - 3 rue des Déchargeurs, 75001 Paris
Les mercredis, jeudis, vendredis, samedis
 
ALZHEIMÈRE & FILS à 21h15 du 5 au 29 octobre 2022
POLITICHIEN à 19h15 du 2 au 26 novembre 2022


C’est donc COMMENT VIRGINIE D. A SAUVÉ MA VIE qui va ouvrir le bal au THÉÂTRE DES DÉCHARGEURS du 31 mai au 22 juin les mardis et mercredis à 21h avant un nouveau festival.

Je fais appel à vous, à vos connaissances : avez-vous dans votre entourage une personne en lien avec les médias, une personne que vous pensez sensible à mes histoires ?

 

©Camille Wodling

©Camille Wodling

Merci à vous d’être là,
nombreus.es à me répondre.
We’ll Meet Again….

Lire la suite

Du (Le) bonheur d’être ensemble 💛💙💜💚❤

31 Octobre 2021 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Lettre du dernier jour du mois, #CoMe Prod, #Livre

Chacune dans notre domaine nous œuvrons.

Certaines depuis longtemps, d’autres avec beaucoup de succès sur les réseaux sociaux.
Il y en a qui dessinent, qui collent, qui hurlent, qui chantent, qui jouent…
Toutes écrivent.
Elles sont féministes.
Nous sommes toutes féministes.
 
C’est très rare de nous retrouver aussi nombreuses, aussi joyeusement différentes. C’était samedi 23 octobre, LE SALON DU LIVRE FEMINISTE. L'événement était organisé de main de maîtresses par le Merci Simone Club & l'espace des Femmes Antoinette Fouque.

Du (Le) bonheur d’être ensemble 💛💙💜💚❤
Du (Le) bonheur d’être ensemble 💛💙💜💚❤

L’évènement de l’évènement : toute la journée le salon était plein comme un œuf. Les organisatrices étaient obligées de poussées les visiteuses vers la sortie : une queue de 150 mètres s’était formée et ne faiblissait pas. Un rêve d’organisatrice.
Les tables étaient réapprovisionnées de livres à tour de bras comme dans un banquet. Certaines plus que d’autres, bien sûr, mais n’empêche !
Tout cela dégageait une telle énergie… c’était une joyeuse fête.
C’était bon d’échanger de table en table, de craquer pour un livre, et de compléter sa liste de livres.
J’ai été très touchée par l’attention des visiteuses à mon travail et j’ai dédicacé avec un réel bonheur.
Merci à d’avoir été curieuses et merci de rejoindre cette lettre du dernier jour du mois. J’espère qu’elle vous parlera…


 

Du (Le) bonheur d’être ensemble 💛💙💜💚❤

Donc bienvenue à vous :
Arielle, Marie, Audrey, Janon, Gladys, Céline, Maude, Victoria, Océane, Caroline, Camille, Elisabeth, Céline, Hanane, Lina, Chama, Margot, Valérie, Maryam, Flavie, Françoise, Manon, Maryl, Nana, Rosalie, Gaëlle, Alice, Bianca, Mathilde, Charlotte, Flavie, Lauren, Celia, Agathe, Maëlle, Hugo, Maud, Charleen, D, Anaïs, GabrieLe, Émilie, Marie, Charlotte, Marie, Laura, Lili, Najet …
 
 
 

◊  ◊  ◊

 

INSPIRATIONS
 
 
Julia Faure intervient dans un Ted.
D’habitude je ne suis pas trop preneuse de ces fausses conférences, mais là le sujet faisait plus que m’intéresser : une femme co-directrice d’une marque de vêtements durables et locaux (déjà elle coche pas mal de cases…) Elle nous interroge sur notre course à la croissance.

 
 

Un article passionnant pour découvrir Kelly Reichardt, réalisatrice américaine.
Elle m’avait complètement échappée…

 
 
 
Je ne suis pas arrivée à écouter cette émission (je me force à ne faire qu’une chose à la fois, et je dors…) Mais la question posée est alléchante : Les garçonnes étaient-elles les premières féministes ?

 
 
JE LIS PARCE QUE J’AIME ÇA !
 
Un été pourri Maud Tabachnik (J’ai lu)
Journaliste et policier et avocate et émasculation ! / Noir à souhait/ ++++++++
Vivre avec nos morts Delphine Horvilleur (Grasset)
Laisser les morts partir… ou pas ?! /Culture juive / +
Du côté des indiens Isabelle Carré (Le livre de poche)
Enfance/ Cinéma / Mère alcool / Père accident cérébral / Je n’ai pas trouvé la piste et avais hâte de finir….
En finir avec l’homme Éliane Viennot (Éditions i X)
Homme avec un grand H / Invisibilité des femmes / Histoire / Académie Française / ++++
Dessiner encore Coco (Les Arènes BD)
Attentat Charlie 7 janvier 2015 / Résister / Dessiner / merveilleuse sensibilité / Gros coup de cœur +++++++++++++


FÉMINISME
 
J’ai commencé à regarder H24 : c’est plus qu’un conseil
24 films courts / 24 textes d’autrices européennes / 24 actrices
Si vous avez besoin de plus d’info...

 
​​​​​​​Pas encore vu le nouveau film de Ridley Scott qui raconte une affaire de viol au Moyen Âge, un récit féministe ...

 
C’est en voyant les femmes dans le sud de la France que cela m’a frappé : avec la chaleur elles se dénudent par nécessité. Oui il fait chaud, et même « vieilles » elles se laissent respirer. Nous, nous nous laissons voir jeunes, puis avec les vergetures, la cellulite, les relâchements de la peau nous nous couvrons les bras, les jambes, le cou… Pas les hommes ! De génération en génération, les femmes se transmettent leur obligation de cacher le cheveu blanc, la peau plus molle. Et pas de cadeau entre elles.
Sauf qu’il en suffit d’une qui ose avec panache, merci Sophie Fontanel, et c’est une libération pour les autres.
 

 
RENDONS À CLÉOPATRE CE QUI EST À …CLÉOPATRE !
 
 
« Entre la vie et la mort, les femmes choisissent toujours la liberté » Chantal Birman
Allons voir :  A la vie, un film de Aude Pépin



CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES  

 
 Razón de vivir (mi vida), par la grande Mercedes Sosa, avec Lila Downs
https://www.youtube.com/watch?v=X-OJgnGQjGU&t=8s
 
 


ET SINON, LE BOULOT ?

« Le spectacle vivant subit de plus grosse baisses de fréquentation : 73 % des personnes allant au moins une fois par an assister à un concert n’y sont pas retournées depuis la mi-juillet. Un chiffre qui s’élève à 75 % pour le théâtre. Dans les musées, seuls 40 % des habitués sont revenus depuis leurs réouvertures fin mai. »

Donc pas facile de redémarrer.
Alors sortons : théâtre, cinéma, musée !!!
Décollons-nous de nos écrans doudou et allons à la rencontre de la vie, la vraie.
 
Corinne


 

Du (Le) bonheur d’être ensemble 💛💙💜💚❤

Générique 
 
#JuliaFaure
#KellyReichardt
#MaudTabachnik
#DelphineHorvilleur
#IsabelleCarré
#ÉlianeViennot
#Coco
#H24
#RidleyScott
#SophieFontanel
#AudePépin
#ChantalBirman
#MercedesSosa
#LilaDowns

Lire la suite

Un mois sans cette journée si particulière…💔

31 Mars 2021 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #CoMe Prod, #FFI, #Inspiratrices

La lettre du dernier jour du mois #27

MARS

C’est la première fois, depuis que COME PROD a été créée, que je ne fais rien le 8 mars…

Depuis que le théâtre m’est revenu, j’ai toujours fabriqué quelque chose pour cette date.
Soit en accompagnant les créations des camarades, Sophie Accaoui et Sylvie Gravagna notamment, soit en inventant le Festival Féminin Itinérant, soit en jouant un de mes spectacles.
 
Évidemment, j’aurais pu aller à une manif mais j’ai préféré humer les arbres en fleur. Privée de scène, j’ai préféré profiter de ma petite famille parisienne (Strike le chien était avec nous ! ) pendant les quelques heures autorisées de ce confinement sans fin .
 
En fait, ce 8 mars, j’étais en vacances de féminisme : j’ai fait du yoga, lu un policier (écrit par une femme mais ça n’a rien à voir), travailler sur un dossier, et essayé de trouver pourquoi ma putain de caméra ne se connecte pas à zoom (il y avait longtemps que je ne vous avais parlé de mes problèmes techniques, je suis certaine que cela vous manquait !)
 
Ce que j’aurai aimé ce 8 mars, et tous les autres jours de la semaine, c’est que toi l’ami, tu arrêtes de me faire des blagues sur « mon féminisme » en m’envoyant cette réflexion, ou ce dessin : « oh, mais c’était pour rire, tu as perdu ton humour ! »

Ce que j’aurai aimé ce 8 mars, et tous les autres jours de la semaine, c’est que toi l’ami, tu te taises et que tu écoutes ce que les femmes disent.

Ce que j’aurai aimé ce 8 mars, et tous les autres jours de la semaine, c’est que toi l’ami, tu l’ouvres, si dans la rue, tu vois une femme en mauvaise posture, même si tes congénères trouvent cela très drôle. Tiens, tu peux même l’ouvrir en réunion, pour couper ton collègue qui monopolise la parole et la donner à son assistante qui sait sûrement mieux où en est le dossier.

Et puis ce que j’aurai aimé ce mois de mars tout particulièrement, c’est que toi le jeune homme assis en face de moi à qui je présente mon spectacle, ne me juge pas…« agressive » !  Oui, cela m’aurait bien reposée, que toi qui te disais allié, ami donc, ne me colle pas cette image.
Bon on va dire que tu as eu cette mauvaise impression à cause de notre rendez-vous masqué, et parce que mon regard bleu est…bleu.
 
 

Surtout, ne changez rien !

Surtout, ne changez rien !



PS : Je ne m’attendais pas à ce que ma lettre animalière vous inspire autant…
 



◊  ◊  ◊

 

PLAISIRS et INSPIRATIONS
Bintou Dembélé, première femme noire à avoir chorégraphié un ballet à l’opéra de Paris en trois cent cinquante ans


 
JE LIS PARCE QUE J’ÉCRIS
(heureusement qu’il y a des livres surtout en ce temps de pandémie…)
 
La vengeance m’appartient Marie Ndiaye (Gallimard)
Bordeaux / Infanticide / Avocate / Secret / Recherche de noms / Brouillard / Perte - - -
Déçue, un livre confus et vain.
Femmes sur la plage Tove Alsterdal (Babel Noir)
Enquête d’une femme de théâtre / Disparition / Esclavage moderne / Amour +++++++
Décidemment les autrices suédoises ouvrent de belles perspectives. Je n’ai pas lâché le livre... je veux tout lire d’elle
Le lambeau Philippe Lançon (Babelio)
Attentat / Charlie Hebdo / Deuil / Amour / Littérature / Reconstruction / Hôpitaux +++
Un des livres que j’ai mis le plus longtemps à lire
Titus n’aimait pas Bérénice Nathalie Azoulai (Pol)
Vie de Racine / Roi Soleil / Comédiennes / Scolaire / Tragédie - - - - - - - - - - - - - prétentieux
Le génie Lesbien Alice Coffin (Grasset) +++
Féminisme / La Barbe / Lesbienne / Artiviste / Journaliste / Communauté
Très, très inspirant !
Bondrée Andrée A. Michaud (Rivage noir) ++++++++
Policier / Nature / Frontière / Langues /
Une réelle rencontre avec une écriture  : je veux tout lire d’elle (bis)
Présentation par l’autrice

 

FÉMINISME
 
J’en suis tombé de ma chaise : en une, Libération publie la lettre d’un violeur. Puis, la nausée est montée quand je les ai entendus se justifier…
Valérie Rey-Robert argumente et c’est tellement juste.

 
État des lieux planétaire de la condition féminine, de l’Arabie Saoudite, où les femmes ont obtenu de récentes libertés, à l’Afghanistan où le retour des talibans menace les fragiles progrès de la scolarisation des filles, en passant par les États qui, en Europe comme aux États-Unis, font régresser le droit à l’IVG.

 
Où l’on apprend comment des militants voulaient faire entrer la pédophilie dans les mœurs.


Article super intéressant : prendre en compte le sexe et le genre pour mieux soigner est un enjeu de santé publique.
Par exemple : une femme victime de maladie cardiovasculaire est susceptible d'être d'abord traitée par anxiolytiques...


 
RENDONS À CLÉOPATRE CE QUI EST À …CLÉOPATRE !
 
 
Nawal el-Saadawi, la grande féministe égyptienne s’est éteinte.
Elle écrivait : « J’ai écrit des articles qui encensent la liberté et j’ai des penchants philosophiques. Mais mon crime le plus grand est d’être une femme libre à une époque où l’on ne tolère que les esclaves. Je suis née avec un cerveau qui pense à une époque où l’on cherche à tuer la raison. »

 

Nawal el-Saadawi

Nawal el-Saadawi

L’idée que les femmes ont été passives et ne se sont réveillées qu’au XXème siècle est fausse!

Louise Michel, la porte-étendard
Nathalie Le Mel, la révolutionnaire : “ C’est encore une nouveauté presque bizarre que de revendiquer la justice pour la femme, (…) privée de toute initiative, de tout essor, livrée, soit aux dépravations de l’oisiveté, soit à celle de la misère, et partout soumise aux effets démoralisants du honteux mélange de la dépendance et de l’amour…”
André Léo, la plume
Paule Minck, l’oratrice
Elisabeth Dmitrieff, la marxiste
 
Si ces 5 femmes et militantes appartenaient à l’élite, avaient eu accès à l’instruction et ont inscrit leurs noms dans l’histoire -rendant leur mémoires plus aisée-, n’oublions pas que la grande majorité des communardes étaient de simples ouvrières travaillant dans des métiers liés au textile, dont on retrouve les noms dans les archives de la police : notons Elodie Duvert, restauratrice, qui défendit les barricades, Marie Rogissart, couturière, qui organisa les femmes pour arrêter les réfractaires à la Commune, Marceline Leloup, couturière, qui représenta le 11ème arrondissement au Comité central de l’Union des Femmes, Sophie Poirier, couturière et présidente du Comité de vigilance de Montmartre, Blanche Lefèvre, blanchisseuse, qui fut tuée sur une barricade, Aline Jacquier, brocheuse, qui milita pour constituer des chambres syndicales chez les ouvrières, Eulalie Papavoine, couturière, ou Marie Limonier, apprêteuse, qui servirent comme ambulancières sur les champs de bataille, et tant d’autres.
 


CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES

Camille - Allez Allez Allez

 
 
 
ET SINON, LE BOULOT ?

Notre AG s’est bien passée, les comptes validés : tout est place pour la suite…
 
 

 
Générique :
#Sophie Accaoui
#Sylvie Gravagna
#Bintou Dembélé
#Marie Ndiaye
#Tove Alsterdal
#Philippe Lançon
#Nathalie Azoulai
#Alice Coffin
#Andrée A. Michaud
#Valérie Rey-Robert
#NawalElSaadaw
#Louise Michel
#André Léo
#Paule Minck
#Elisabeth Dmitrieff
#Elodie Duvert
#Marie Rogissart
#Marceline Leloup
#Sophie Poirier
#Blanche Lefèvre
#Aline Jacquier
#Eulalie Papavoine
#Marie Limonier

Lire la suite

La chance c’est quand la préparation rencontre l’opportunité… Je suis prête ! 😇😇😇

31 Janvier 2020 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Corinne Merle, #CoMe Prod, #Lettre du dernier jour du mois



La lettre du dernier jour du mois #13
JANVIER 2020

Voilà, c’est fait…
L’espèce d’arbre à bijou que j’avais installé en guise de sapin est démonté. C’était joli et original, sans les aiguilles mais sans l’odeur…
J’ai fait des galettes à la noisette, la première loupée (à force de descendre la quantité de sucre je me suis retrouvée à ajouter du miel entre ma pâte feuilletée maison et la garniture…), mais la deuxième était parfaite.
Sinon, c’était bien chouette de vous embrasser, de vous souhaiter une année lumineuse et douce, et pour celles et ceux que je n’ai pas croisé j’en profite pour le faire aujourd’hui en ce dernier jour de mois…
 
Comme le temps passe vite en votre compagnie, et comme c’est bon de vous retrouver tous les mois. Merci de vos mots, vos réactions, vos partages.
Lorsque je commence à écrire, comme maintenant, je vois vos visages, vos sourires, j’entends vos voix. J’ai le sentiment de tisser, avec ses mots, de fortes relations avec chacune et chacun. Ce tissage (je ne trouve pas d’autre mot pour traduire ce que je tente de faire ici) est subtil et profond. Il m’aide aussi à me construire avec vous, grâce à vous. Et vous savez quoi, ça fait pile poil un an que je vous écris tous les jours du dernier jour du mois. J’en rosis d’émotion !

 


 

◊  ◊  ◊



PLAISIRS
J’adore cet anti-manuel de la philosophie ! Le dé-tricotage de cette injonction de sourire m’a rempli d’aise. Essayez


FÉMINISME

Encore une qui prend la parole magistralement : Vanessa Springora
Ce nouveau siècle changera-t-il la donne jusqu’à considérer le consentement d’un mineur comme insuffisant dans la défense d’un pédophile ? Dans son livre, Vanessa Springora ne nie pas qu’elle tombe amoureuse. En fille sans père, elle projette son œdipe sur le quinqua célèbre… qui la dévore.
Mais le consentement s’éduque, rappelle la sociologue Eléonore Lepinard. « … si on a ses premières expériences avec quelqu’un de son âge, il y a plus de chance que cette personne soit dans la même situation d’apprentissage, alors que la différence d’âge accroît la possibilité d’être face à quelqu’un imposant son emprise. On veut trop souvent croire que le sexe est la rencontre insouciante de deux organes génitaux, mais il y a une indéniable dimension de pouvoir dans la sexualité : le plus riche, plus fort, plus vieux a un ascendant évident. » Au « contentement » historique des hommes, Vanessa Springora oppose magistralement aujourd’hui Le Consentement. Et montre comment le sien n’avait rien d’éclairé.

 


CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :

Vous ne saurez jamais que votre âme voyage
Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté ;
Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge,
N’empêcheront jamais que vous ayez été.

Que la beauté du monde a pris votre visage,
Vit de votre douceur, luit de votre clarté,
Et que ce lac pensif au fond du paysage
Me redit seulement votre sérénité.

Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme
Comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant ;
Qu’un peu de votre voix a passé dans mon chant.

Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme,
M’instruisent des sentiers que vous avez suivis,
Et vous vivez un peu puisque je vous survis.

Marguerite Yourcenar

 

ET SINON, LE BOULOT ?

COMMENT VIRGINIE D. A SAUVÉ MA VIE est programmée dans le cadre du festival  Femmes du Monde  le 7 mars à Bagnols-sur-Cèze (30) à 21h
Salle multiculturelle - Rue racine 30200 Bagnols sur Cèze


BILLETTERIE


◊  ◊  ◊


Voici le bilan de cette année écoulé : très, très fière !
 
Janvier
C’était un mois très administratif… des budgets, des bilans financiers, un renouvellement des licences d’entrepreneur de spectacle.
C’est aussi la première lettre du dernier jour du mois et une première réunion pour organiser le festival.
  
Février
Nous avons tenu notre assemblée générale : c’est toujours un plaisir de nous retrouver et aussi de travailler ensemble.
Je commence à poster des vidéos sur ma chaîne YouTube, c’est perfectible bien sûr, je n’arrive pas à en produire une par mois.
Si cela vous amuse de jeter un œil c’est par ici
De l’administratif pour le festival : le contrat avec le théâtre Arto, la protection de l’œuvre avec la SACD, la confirmation d’un OverAct.
  
Mars
La préparation du festival d’Avignon s’intensifie : il faut penser à la billetterie, aux textes du programme. Et aussi travailler aux visuels : affiches et tracts. Heureusement nous avons une super graphiste : Barbara Wagner !

Avril
Je lance la campagne de don pour le festival : merci à vous d’avoir été à nos côtés, sans vous rien n’aurait été possible. Alors vraiment merci à chacune et chacun de vous.
Je fais des listes : les choses à penser à apporter à Avignon (il ne faudrait pas oublier les billets par exemple). J’organise le transport du décor et je fais de la communication, en direction des associations : bref je commence à faire monter la mayonnaise.
Ah, oui, j’ai trouvé une petite maison, en dehors des remparts : j’espère que nous y serons bien avec François Jenny qui oh, immense joie, a dit oui à Virginie D. pour tout le mois !
 
Mai
J’organise la rencontre qui se tiendra le 17 juillet sur le thème : « Il est urgent de programmer des spectacles de créatrices » Merci aux intervenantes et intervenants.
Je continue à travailler aux vidéos sur Youtube et commence à trouver un ton…
Et travaille en direction de la presse (pas facile, les journalistes sont intouchables !)

Juin
C’est le début des répétions avec François et Luc Jenny. C’est aussi le moment de repeindre le décor…ça se précise.
Je fais un aller-retour à Avignon pour déposer des affiches et chance, je peux même voir le théâtre, la salle : l’excitation monte d’un cran, c’est bon de revoir cette ville que j’aime tant.
Et je fais des mailings à la presse, aux professionnels, aux contacts féministes, à vous aussi…
 Je n’oublie pas de prendre rendez-vous avec mon kiné préféré qui m’entoure comme une athlète de haut niveau (sans lui, ce serait beaucoup plus difficile).
Grâce à Christine Marquaire j’ai de jolies nouvelles photos.
 
Juillet
On y est ! Il n’a a plus qu’à jouer, tracter. Profiter du plaisir des rencontres et des échanges. Et tous les jours se remettre en question, travailler avec François Jenny pour que le spectacle devienne de plus en plus fort (reconnaissance éternelle à lui).
Retour en image ici

Août 
Les vacances : dormir, manger, se baigner, lire, la famille : oh joie !

Septembre
La douce mélancolie du mois de septembre…et le plaisir de retrouver les amies et amis après deux mois d’absence.
Reprendre aussi les cours de yoga.
J’ai une déconvenue concernant une programmation parisienne, être maltraitée de la sorte me déprime. Mais je survie… à des piratages de mes comptes FB, Linkedin, et Orange : Ouf !

Octobre
Nous préparons avec François et Luc Jenny les représentations de novembre, Barbara Wagner met à jour le visuel.
Je décide d’envoyer des courriers postaux aux responsables de programmation de la région de La Souterraine, et relance le journal La Montagne.
 
Novembre
Les représentations sont intenses, les échanges que nous avons aussi.
Au centre Yves Furet à la Souterraine le 21, le Collectif Féministe Éphémère de la Creuse. Des affiches ont été placardées sur les vitrines de certains commerces de la ville et une installation très percutante a pris place à l’entrée du centre : "
Si tout va bien, dans 12 féminicides c'est noël" 

Toujours à la suite du spectacle un article dans LA MONTAGNE : « C’est un vrai problème de société » 

Et un autre quelques jours après : « Un spectacle sincère, fort, émouvant et libérateur » LA MONTAGNE

À Cergy le 25,  la représentation organisée par l’association Du côté des femmes a été exceptionnelle : les femmes en lutte étaient présentes et elles vibraient à l’unisson avec Virginie D. A l’issue du spectacle elles ont apporté leur témoignage poignant. Vive leur force, leur courage et bravo à cette association qui se bat à leur côté.
J’en profite pour remercier Luc Jenny, qui a fait des miracles il a transformé la salle d’exposition en théâtre, voir en salle de concert !

Décembre
Je poste une vidéo,
comme un journal en image
Oui, je tente de faire fructifier le mois de novembre avant de basculer dans 2020…
 
 
 
Les jours rallongent, profitez-en vous pour lever la tête, et sourire… enfin juste si vous en avez envie !
A très bientôt...
Corinne

https://gallery.mailchimp.com/825b8dd6f89876228f58f0529/_compresseds/e07bffbf-c08d-4a25-9de7-87ba309922b3.jpg

 https://gallery.mailchimp.com/825b8dd6f89876228f58f0529/images/8e584a4c-5995-4437-a02b-e978c7afb51a.jpg
Cergy le 25 novembre 2019



 

Lire la suite
Lire la suite

Encore 15 jours pour nous aidez à continuer à brilller -:)))

16 Décembre 2017 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #FFI, #CoMe Prod

Encore 15 jours pour nous aidez à continuer à brilller -:)))

Comme nous, vous voulez contribuer à :
- éduquer les plus jeunes,
- libérer la parole,
- sortir les femmes et les hommes des pièges du patriarcat,
- tenter de comprendre les zones grises de la violence.

Alors soutenez activement Omelettes Amoureuses et oeuvrez ainsi, avec nous, au service de cette Grande cause nationale contre les violences faites aux femmes.
 
Ensemble agissons, grâce à ce merveilleux outil qu’est CE spectacle vivant.
Ensemble, allons rencontrer tous les publics, ceux des salles de spectacles, des écoles, des entreprises, des hôpitaux…

COME Prod est reconnu d’intérêt général. À ce titre, vous bénéficiez d’une exonération de 66 % de vos dons (dans la limite de 20 % de votre revenu imposable). Pour tout don fait avant le 1er janvier 2018, COME Prod s'engage à vous envoyer un reçu fiscal, pour vos impôts 2017.

Vous serez aussi informé-es des projets et des actions entreprises grâce à vous. 

Encore 15 jours pour nous aidez à continuer à brilller -:)))
Lire la suite

2017 : Voeux d’ Omelettes et d’Amour !

15 Janvier 2017 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #CoMe Prod, #Corinne Merle, #Inspiratrices

 

MERCIS aux femmes de ma condition féminine…

Autrices  : Florence Lautrédou, Virginie Despentes, Clarissa Pinkola EstésJournalistes : Agnès Giard, Déborah Laurent, et Kiera Cass, Meryl Streep, Virginia Woolf qui sont citées, la belle influence de Nancy Huston qui irrigue le travail depuis si longtemps. Pour leur musique : Cécile Jarsaillon  et Rokia Traoré.

 

1 000 mercis aux donatrices ET donateurs 2016, sans vous pas d’écriture et pas de spectacle : Serge Bodenheimer, Arielle Castellan,  Claudine Charrier, Pierre Heitz, Christine Le Serbon, Christine Marquaire,  Joss et André Merle, Bernadette Tercier, François Vande Driesch.

 

Merci à LA SOUTERRAINE (dans la Creuse) pour son accueil chaleureux, et le travail attentif de l’équipe technique : nous avons bénéficié d’une réelle résidence de création. Immense gratitude à Martine Larigauderie, directrice de la MJC La Souterraine, pour son pari fou et généreux : programmer @Omelettes Amoureuses alors que le texte n’était pas encore écrit. Bravo à elle, pour cette vibrante 1ère : 170 collégiens et lycéens enthousiastes et émus.

Vifs et affectueux remerciements au Tremplin Théâtre pour son accueil en résidence d’écriture : il a été mon Home, ma grotte, mon lieu d’inspiration

Merci au Centre Anim’Point du Jour, lieu des premières Omelettes parisiennes.

 

Merci à Fabienne Breitman qui a dit oui pour toutes les lumières (magnifiques) et pour l’aventure aussi. Merci Fabienne de nous faire partager ton talent, pour ta confiance et ton humour. Merci à Florence Évrard, la première à avoir vu le « monstre » alors qu’il avait 3 jours et pour son compagnonnage riche et sensible sur toute la création. Merci à Morgane Lombard, le deuxième œil du 6èm jour : elle m’a dit fonce et j’ai foncé.

Merci aux voix off (mêmes celles qu’on a pas pu garder) : Catherine Aymerie, Stéphanie Fromentin, Elisabeth Ilboudo, Catherine Poilleux.

Merci aussi pour les coups de main : au tricot  Christine LE Serbon et à l’accueil de Lisa Serror. Merci aussi à ma sœur, Barbara Merle, pour son écoute et son soutien indéfectible. Public des premières, merci ! Partageurs, vous êtes toujours dans mon cœur.

Et merci aussi à vous les Homme-lettes, sans vous, pas d’oeufs !

François Jenny, merci, tu me connais si bien que tu m’amènes sur d’autres chemins de traverses, avec ta douce exigence. Et c’est vrai, tu es une excellente nounou !

Merci à Amalric  pour ces coups de main toujours efficaces. Enfin, merci à Philippe Brière, mon Phil d’Amour qui me maintient au niveau le plus élevé de moi-même. C’est lui, (aussi) le photographe des Omelettes, c’est lui qui les rend belles et digestes.

 

Toutes et tous, vous êtes avec moi à chacune de ces fabuleuses Omelettes ! 

à suivre en 2017 - www.comeprod.fr

 

 

 

 

 

Lire la suite

Omelettes Amoureuses fait chavirer les cœurs du festival

17 Décembre 2016 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #FFI, #CoMe Prod

Vous l’imaginez bien, ce spectacle me tient particulièrement à cœur…


Il ouvre une intimité, celle de Géna : elle est plurielle, elle a tous les âges. Et oui, elle tangue. Non pas parce qu’elle s’enivre, mais parce qu’elle se frotte à la violence, au viol… et cela chamboule tout.
Cette femme est aussi amoureuse et …cela change tout !

 

Émotion, énergie, sensualité, humour : le spectacle est dense, il provoque aussi.
Ces sont vos retours premières spectatrices et premiers spectateurs…
je les ai accueillis avec beaucoup d’attention et de fierté.

Et je suis gonflée à bloc pour la suite : les Omelettes Amoureuses au festival d’Avignon… et son succès ! Après les larmes, le rire, l’amour : nous proposerons au public de partager le vin de la scène…
 

Vous pouvez aider les Omelettes à rayonner en rejoignant et en partageant la collecte que nous venons de lancer (les dons sont déductibles des impôts…)
et si vous avez des idées, des contacts…je suis preneuse



Toutes les photos du spectacle et celle de Corinne sont l’oeuvre de @Philippe Brière .
Immense gratitude pour son soutien indéfectible, et amour aussi...

Lire la suite

Pourquoi l’appel aux dons est-il plus intéressant, pour vous et pour nous, que le « crowdfunding » ?

3 Juin 2015 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #CoMe Prod

©lineka
©lineka

1/ parce que l’appel aux dons est aussi un financement participatif (c’est la définition du « crowdfunding » !)

2/ parce que l’argent nous revient intégralement pour accomplir nos actions.

3/ parce que vos dons sont déductibles des impôts (ce don ouvrira droit à une réduction d'impôt égale à 66 % de son montant)

Nous avons encore le livre de « Réparations en cours…» à imprimer et les affiches et tracts pour Avignon…

Info : http://www.comeprod.fr/m%C3%A9cenatpartenariat

Lire la suite
1 2 > >>