Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

Articles avec #come prod tag

La chance c’est quand la préparation rencontre l’opportunité… Je suis prête ! 😇😇😇

31 Janvier 2020 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Corinne Merle, #CoMe Prod, #Lettre du dernier jour du mois



La lettre du dernier jour du mois #13
JANVIER 2020

Voilà, c’est fait…
L’espèce d’arbre à bijou que j’avais installé en guise de sapin est démonté. C’était joli et original, sans les aiguilles mais sans l’odeur…
J’ai fait des galettes à la noisette, la première loupée (à force de descendre la quantité de sucre je me suis retrouvée à ajouter du miel entre ma pâte feuilletée maison et la garniture…), mais la deuxième était parfaite.
Sinon, c’était bien chouette de vous embrasser, de vous souhaiter une année lumineuse et douce, et pour celles et ceux que je n’ai pas croisé j’en profite pour le faire aujourd’hui en ce dernier jour de mois…
 
Comme le temps passe vite en votre compagnie, et comme c’est bon de vous retrouver tous les mois. Merci de vos mots, vos réactions, vos partages.
Lorsque je commence à écrire, comme maintenant, je vois vos visages, vos sourires, j’entends vos voix. J’ai le sentiment de tisser, avec ses mots, de fortes relations avec chacune et chacun. Ce tissage (je ne trouve pas d’autre mot pour traduire ce que je tente de faire ici) est subtil et profond. Il m’aide aussi à me construire avec vous, grâce à vous. Et vous savez quoi, ça fait pile poil un an que je vous écris tous les jours du dernier jour du mois. J’en rosis d’émotion !

 


 

◊  ◊  ◊



PLAISIRS
J’adore cet anti-manuel de la philosophie ! Le dé-tricotage de cette injonction de sourire m’a rempli d’aise. Essayez


FÉMINISME

Encore une qui prend la parole magistralement : Vanessa Springora
Ce nouveau siècle changera-t-il la donne jusqu’à considérer le consentement d’un mineur comme insuffisant dans la défense d’un pédophile ? Dans son livre, Vanessa Springora ne nie pas qu’elle tombe amoureuse. En fille sans père, elle projette son œdipe sur le quinqua célèbre… qui la dévore.
Mais le consentement s’éduque, rappelle la sociologue Eléonore Lepinard. « … si on a ses premières expériences avec quelqu’un de son âge, il y a plus de chance que cette personne soit dans la même situation d’apprentissage, alors que la différence d’âge accroît la possibilité d’être face à quelqu’un imposant son emprise. On veut trop souvent croire que le sexe est la rencontre insouciante de deux organes génitaux, mais il y a une indéniable dimension de pouvoir dans la sexualité : le plus riche, plus fort, plus vieux a un ascendant évident. » Au « contentement » historique des hommes, Vanessa Springora oppose magistralement aujourd’hui Le Consentement. Et montre comment le sien n’avait rien d’éclairé.

 


CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :

Vous ne saurez jamais que votre âme voyage
Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté ;
Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge,
N’empêcheront jamais que vous ayez été.

Que la beauté du monde a pris votre visage,
Vit de votre douceur, luit de votre clarté,
Et que ce lac pensif au fond du paysage
Me redit seulement votre sérénité.

Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme
Comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant ;
Qu’un peu de votre voix a passé dans mon chant.

Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme,
M’instruisent des sentiers que vous avez suivis,
Et vous vivez un peu puisque je vous survis.

Marguerite Yourcenar

 

ET SINON, LE BOULOT ?

COMMENT VIRGINIE D. A SAUVÉ MA VIE est programmée dans le cadre du festival  Femmes du Monde  le 7 mars à Bagnols-sur-Cèze (30) à 21h
Salle multiculturelle - Rue racine 30200 Bagnols sur Cèze


BILLETTERIE


◊  ◊  ◊


Voici le bilan de cette année écoulé : très, très fière !
 
Janvier
C’était un mois très administratif… des budgets, des bilans financiers, un renouvellement des licences d’entrepreneur de spectacle.
C’est aussi la première lettre du dernier jour du mois et une première réunion pour organiser le festival.
  
Février
Nous avons tenu notre assemblée générale : c’est toujours un plaisir de nous retrouver et aussi de travailler ensemble.
Je commence à poster des vidéos sur ma chaîne YouTube, c’est perfectible bien sûr, je n’arrive pas à en produire une par mois.
Si cela vous amuse de jeter un œil c’est par ici
De l’administratif pour le festival : le contrat avec le théâtre Arto, la protection de l’œuvre avec la SACD, la confirmation d’un OverAct.
  
Mars
La préparation du festival d’Avignon s’intensifie : il faut penser à la billetterie, aux textes du programme. Et aussi travailler aux visuels : affiches et tracts. Heureusement nous avons une super graphiste : Barbara Wagner !

Avril
Je lance la campagne de don pour le festival : merci à vous d’avoir été à nos côtés, sans vous rien n’aurait été possible. Alors vraiment merci à chacune et chacun de vous.
Je fais des listes : les choses à penser à apporter à Avignon (il ne faudrait pas oublier les billets par exemple). J’organise le transport du décor et je fais de la communication, en direction des associations : bref je commence à faire monter la mayonnaise.
Ah, oui, j’ai trouvé une petite maison, en dehors des remparts : j’espère que nous y serons bien avec François Jenny qui oh, immense joie, a dit oui à Virginie D. pour tout le mois !
 
Mai
J’organise la rencontre qui se tiendra le 17 juillet sur le thème : « Il est urgent de programmer des spectacles de créatrices » Merci aux intervenantes et intervenants.
Je continue à travailler aux vidéos sur Youtube et commence à trouver un ton…
Et travaille en direction de la presse (pas facile, les journalistes sont intouchables !)

Juin
C’est le début des répétions avec François et Luc Jenny. C’est aussi le moment de repeindre le décor…ça se précise.
Je fais un aller-retour à Avignon pour déposer des affiches et chance, je peux même voir le théâtre, la salle : l’excitation monte d’un cran, c’est bon de revoir cette ville que j’aime tant.
Et je fais des mailings à la presse, aux professionnels, aux contacts féministes, à vous aussi…
 Je n’oublie pas de prendre rendez-vous avec mon kiné préféré qui m’entoure comme une athlète de haut niveau (sans lui, ce serait beaucoup plus difficile).
Grâce à Christine Marquaire j’ai de jolies nouvelles photos.
 
Juillet
On y est ! Il n’a a plus qu’à jouer, tracter. Profiter du plaisir des rencontres et des échanges. Et tous les jours se remettre en question, travailler avec François Jenny pour que le spectacle devienne de plus en plus fort (reconnaissance éternelle à lui).
Retour en image ici

Août 
Les vacances : dormir, manger, se baigner, lire, la famille : oh joie !

Septembre
La douce mélancolie du mois de septembre…et le plaisir de retrouver les amies et amis après deux mois d’absence.
Reprendre aussi les cours de yoga.
J’ai une déconvenue concernant une programmation parisienne, être maltraitée de la sorte me déprime. Mais je survie… à des piratages de mes comptes FB, Linkedin, et Orange : Ouf !

Octobre
Nous préparons avec François et Luc Jenny les représentations de novembre, Barbara Wagner met à jour le visuel.
Je décide d’envoyer des courriers postaux aux responsables de programmation de la région de La Souterraine, et relance le journal La Montagne.
 
Novembre
Les représentations sont intenses, les échanges que nous avons aussi.
Au centre Yves Furet à la Souterraine le 21, le Collectif Féministe Éphémère de la Creuse. Des affiches ont été placardées sur les vitrines de certains commerces de la ville et une installation très percutante a pris place à l’entrée du centre : "
Si tout va bien, dans 12 féminicides c'est noël" 

Toujours à la suite du spectacle un article dans LA MONTAGNE : « C’est un vrai problème de société » 

Et un autre quelques jours après : « Un spectacle sincère, fort, émouvant et libérateur » LA MONTAGNE

À Cergy le 25,  la représentation organisée par l’association Du côté des femmes a été exceptionnelle : les femmes en lutte étaient présentes et elles vibraient à l’unisson avec Virginie D. A l’issue du spectacle elles ont apporté leur témoignage poignant. Vive leur force, leur courage et bravo à cette association qui se bat à leur côté.
J’en profite pour remercier Luc Jenny, qui a fait des miracles il a transformé la salle d’exposition en théâtre, voir en salle de concert !

Décembre
Je poste une vidéo,
comme un journal en image
Oui, je tente de faire fructifier le mois de novembre avant de basculer dans 2020…
 
 
 
Les jours rallongent, profitez-en vous pour lever la tête, et sourire… enfin juste si vous en avez envie !
A très bientôt...
Corinne

https://gallery.mailchimp.com/825b8dd6f89876228f58f0529/_compresseds/e07bffbf-c08d-4a25-9de7-87ba309922b3.jpg

 https://gallery.mailchimp.com/825b8dd6f89876228f58f0529/images/8e584a4c-5995-4437-a02b-e978c7afb51a.jpg
Cergy le 25 novembre 2019



 

Lire la suite
Lire la suite

Encore 15 jours pour nous aidez à continuer à brilller -:)))

16 Décembre 2017 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #FFI, #CoMe Prod

Encore 15 jours pour nous aidez à continuer à brilller -:)))

Comme nous, vous voulez contribuer à :
- éduquer les plus jeunes,
- libérer la parole,
- sortir les femmes et les hommes des pièges du patriarcat,
- tenter de comprendre les zones grises de la violence.

Alors soutenez activement Omelettes Amoureuses et oeuvrez ainsi, avec nous, au service de cette Grande cause nationale contre les violences faites aux femmes.
 
Ensemble agissons, grâce à ce merveilleux outil qu’est CE spectacle vivant.
Ensemble, allons rencontrer tous les publics, ceux des salles de spectacles, des écoles, des entreprises, des hôpitaux…

COME Prod est reconnu d’intérêt général. À ce titre, vous bénéficiez d’une exonération de 66 % de vos dons (dans la limite de 20 % de votre revenu imposable). Pour tout don fait avant le 1er janvier 2018, COME Prod s'engage à vous envoyer un reçu fiscal, pour vos impôts 2017.

Vous serez aussi informé-es des projets et des actions entreprises grâce à vous. 

Encore 15 jours pour nous aidez à continuer à brilller -:)))
Lire la suite

2017 : Voeux d’ Omelettes et d’Amour !

15 Janvier 2017 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #CoMe Prod, #Corinne Merle, #Inspiratrices

 

MERCIS aux femmes de ma condition féminine…

Autrices  : Florence Lautrédou, Virginie Despentes, Clarissa Pinkola EstésJournalistes : Agnès Giard, Déborah Laurent, et Kiera Cass, Meryl Streep, Virginia Woolf qui sont citées, la belle influence de Nancy Huston qui irrigue le travail depuis si longtemps. Pour leur musique : Cécile Jarsaillon  et Rokia Traoré.

 

1 000 mercis aux donatrices ET donateurs 2016, sans vous pas d’écriture et pas de spectacle : Serge Bodenheimer, Arielle Castellan,  Claudine Charrier, Pierre Heitz, Christine Le Serbon, Christine Marquaire,  Joss et André Merle, Bernadette Tercier, François Vande Driesch.

 

Merci à LA SOUTERRAINE (dans la Creuse) pour son accueil chaleureux, et le travail attentif de l’équipe technique : nous avons bénéficié d’une réelle résidence de création. Immense gratitude à Martine Larigauderie, directrice de la MJC La Souterraine, pour son pari fou et généreux : programmer @Omelettes Amoureuses alors que le texte n’était pas encore écrit. Bravo à elle, pour cette vibrante 1ère : 170 collégiens et lycéens enthousiastes et émus.

Vifs et affectueux remerciements au Tremplin Théâtre pour son accueil en résidence d’écriture : il a été mon Home, ma grotte, mon lieu d’inspiration

Merci au Centre Anim’Point du Jour, lieu des premières Omelettes parisiennes.

 

Merci à Fabienne Breitman qui a dit oui pour toutes les lumières (magnifiques) et pour l’aventure aussi. Merci Fabienne de nous faire partager ton talent, pour ta confiance et ton humour. Merci à Florence Évrard, la première à avoir vu le « monstre » alors qu’il avait 3 jours et pour son compagnonnage riche et sensible sur toute la création. Merci à Morgane Lombard, le deuxième œil du 6èm jour : elle m’a dit fonce et j’ai foncé.

Merci aux voix off (mêmes celles qu’on a pas pu garder) : Catherine Aymerie, Stéphanie Fromentin, Elisabeth Ilboudo, Catherine Poilleux.

Merci aussi pour les coups de main : au tricot  Christine LE Serbon et à l’accueil de Lisa Serror. Merci aussi à ma sœur, Barbara Merle, pour son écoute et son soutien indéfectible. Public des premières, merci ! Partageurs, vous êtes toujours dans mon cœur.

Et merci aussi à vous les Homme-lettes, sans vous, pas d’oeufs !

François Jenny, merci, tu me connais si bien que tu m’amènes sur d’autres chemins de traverses, avec ta douce exigence. Et c’est vrai, tu es une excellente nounou !

Merci à Amalric  pour ces coups de main toujours efficaces. Enfin, merci à Philippe Brière, mon Phil d’Amour qui me maintient au niveau le plus élevé de moi-même. C’est lui, (aussi) le photographe des Omelettes, c’est lui qui les rend belles et digestes.

 

Toutes et tous, vous êtes avec moi à chacune de ces fabuleuses Omelettes ! 

à suivre en 2017 - www.comeprod.fr

 

 

 

 

 

Lire la suite

Omelettes Amoureuses fait chavirer les cœurs du festival

17 Décembre 2016 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #FFI, #CoMe Prod

Vous l’imaginez bien, ce spectacle me tient particulièrement à cœur…


Il ouvre une intimité, celle de Géna : elle est plurielle, elle a tous les âges. Et oui, elle tangue. Non pas parce qu’elle s’enivre, mais parce qu’elle se frotte à la violence, au viol… et cela chamboule tout.
Cette femme est aussi amoureuse et …cela change tout !

 

Émotion, énergie, sensualité, humour : le spectacle est dense, il provoque aussi.
Ces sont vos retours premières spectatrices et premiers spectateurs…
je les ai accueillis avec beaucoup d’attention et de fierté.

Et je suis gonflée à bloc pour la suite : les Omelettes Amoureuses au festival d’Avignon… et son succès ! Après les larmes, le rire, l’amour : nous proposerons au public de partager le vin de la scène…
 

Vous pouvez aider les Omelettes à rayonner en rejoignant et en partageant la collecte que nous venons de lancer (les dons sont déductibles des impôts…)
et si vous avez des idées, des contacts…je suis preneuse



Toutes les photos du spectacle et celle de Corinne sont l’oeuvre de @Philippe Brière .
Immense gratitude pour son soutien indéfectible, et amour aussi...

Lire la suite

Pourquoi l’appel aux dons est-il plus intéressant, pour vous et pour nous, que le « crowdfunding » ?

3 Juin 2015 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #CoMe Prod

©lineka
©lineka

1/ parce que l’appel aux dons est aussi un financement participatif (c’est la définition du « crowdfunding » !)

2/ parce que l’argent nous revient intégralement pour accomplir nos actions.

3/ parce que vos dons sont déductibles des impôts (ce don ouvrira droit à une réduction d'impôt égale à 66 % de son montant)

Nous avons encore le livre de « Réparations en cours…» à imprimer et les affiches et tracts pour Avignon…

Info : http://www.comeprod.fr/m%C3%A9cenatpartenariat

Lire la suite

COME PROD déménage et ouvre son propre site : http://www.comeprod.fr/

27 Février 2015 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #FFI, #CoMe Prod

COME PROD déménage est ouvre son propre site : http://www.comeprod.fr/

COME PROD déménage est ouvre son propre site : http://www.comeprod.fr/

Lire la suite

Le 8 mars au Rosa Bonheur

20 Février 2014 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #CoMe Prod

Lire la suite

Extrait des COMPTES RENDUS DE LA DELEGATION AUX DROITS DES FEMMES du 14 février 2013

3 Avril 2013 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #CoMe Prod

Logo SénatFemmes dans le secteur de la culture - Audition de Mme Reine Prat, inspectrice générale de la création, des enseignements artistiques et de l'action culturelle, directrice régionale des affaires culturelles de Martinique, auteure, à la demande du ministère de la culture, de deux rapports sur l'égalité hommes-femmes dans les arts du spectacle

 

" Mme Maryvonne Blondin (...) Par ailleurs, j'ai rencontré Corinne Merle, directrice artistique d'un festival féminin itinérant dont le projet est de présenter des « spectacles subversifs de femmes, sur les femmes, pour les femmes ET les hommes... », est-il précisé sur la plaquette de présentation, que je vous ferai volontiers passer.

Dans la présentation qu'elle fait du projet, elle cite les chiffres de votre rapport, indiquant notamment que 85 % des textes que nous entendons ont été écrits par des hommes et 78 % des spectacles que nous voyons ont été mis en scène par des hommes, pour qualifier ce constat « d'un autre âge ».

Elle estime donc que le miroir tendu aux spectateurs ne peut être que déformé et déformant et que les problématiques contemporaines abordées dans les spectacles vivants sont amputées d'une vision de l'autre pôle de l'humanité.

Par conséquent, elle a donné au festival trois objectifs : faciliter la production et la médiation des projets de créatrices, mobiliser les publics sur des sujets contemporains (droits des femmes, vivre ensemble, citoyenneté, écologie) et évoluer vers de nouveaux équilibres, de nouvelles postures sociétales et de fraternité.

Corinne Merle, qui porte ce projet, me disait avoir du mal à trouver des théâtres partenaires pour accueillir les cinq spectacles programmés dans le cadre du festival. (…) »

Retrouvez l'intégralité de l'extrait :

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20130211/femmes.html 

Liberté, égalité, fraternité

Lire la suite