Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

Omelettes Amoureuses, un spectacle qui engage dès le collège

26 Janvier 2017 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #FFI

L’année 2016 se termine avec au moins 121 "féminicides", c’est-à-dire des femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint devenu leur bourreau. Les qualifier de drames "domestiques " où "passionnels " est profondément réducteur et injuste. Les violences contre les femmes sont un sujet politique, dont les candidat.e.s à la présidentielle doivent se saisir.

Le spectacle-débat "Omelettes Amoureuses" a été conçu par COME Prod pour aller à la rencontre des publics sur ce sujet douloureux. Afin de toucher les plus jeunes, la forme choisie est alerte, vive, amoureuse, et surtout elle libère la parole.

Ce spectacle s’inscrit dans un projet à vocation itinérante, le FFI, pour aborder le sujet des violences faites aux femmes et du viol.

 

Parce qu’il séduit, passionne, suscite le débat et l’enthousiasme des spectateurs, "Omelettes Amoureuses" est tout autant un vrai spectacle de théâtre qu’un outil pour faire évoluer positivement les comportements.

 

Encore mieux qu’une arme pour booster la lutte contre les violences faites aux jeunes femmes, c’est un souffle d’inspiration pour des relations harmonieuses entre les genres.

 

"Omelettes Amoureuses" a été créé en 2016, et les premières représentations on eu lieu en novembre devant plus de 300 spectateurs.

Il est accueilli très chaleureusement par le jeune public (collège et lycée), et aussi bien par les garçons que par les filles. Les retours des professionnels et des adultes sont tout aussi positifs, marqués par des mots tels que « puissant », "nécessaire", "spectacle qui soigne", "séduisant", "émouvant", "joyeux"…

Ce spectacle a été écrit, conçu pour toucher un public non initié aux problématiques de violences contre les femmes. Les tableaux de vie sont autant de "chauds froids", graves et enthousiasmants. Le levier principal de cet impact sur le jeune public et le public "non averti" réside dans cet équilibre rire-larmes, malice-réalité, et sur la présence tout au long de l'œuvre du thème de l'amour.

Un spectacle qui engage et enseigne, accessible aux jeunes dès le collège

"Omelettes Amoureuses"  rend les situations directement compréhensibles avec les scènes découpées en tableaux très distincts.

 

 

 


 

Séduisant, malicieux, énergique et grave à la fois, le spectacle emporte le public dans un monde d’intimité, de sensualité et d’émotions qui le transporte et lui donne à ressentir des situations que nous avons tous tendance à écarter de notre quotidien.

 

 

 

 

 


 

Le spectacle est aussi un outil pour les enseignants ou les porte-paroles impliqués dans la lutte contre les violences : le débat qui s’ensuit et le dossier pédagogique sont très appréciés.

 

 

 

Le spectacle touche aussi les hommes, quel que soit leur âge. Les retours de débats avec eux montrent à quel point ils se sentent concernés. Cet engagement masculin nous semble un gage précieux de changement des comportements.

Omelettes Amoureuses est un spectacle à vocation itinérante.

C'est bien dans ce but que nous avons crée le FFI (Festival Féminin Itinérant) pour faire circuler la parole différemment, hors des habitudes et des cercles convenus. Avec des élèves de collège et lycée la prise de parole jeunes filles/jeunes hommes est quasiment équitable pendant les débats.

Néanmoins, à fin du débat, alors que l'enregistrement est stoppé et que le public ne les entend plus, des jeunes filles viennent parler à la comédienne en commençant par : " J'ai pas osé prendre la parole devant tout le monde mais je voulais vous dire....". Les jeunes filles ont souvent, comme leurs mères,  peur de dire, de se tromper, etc.

Désenclaver, aller au contact, faire parler, verbaliser, transposer, c’est notre volonté et c’est la raison d’être du FFI dans le cadre duquel s’inscrit ce spectacle.

Lire la suite

2017 : Voeux d’ Omelettes et d’Amour !

15 Janvier 2017 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Omelettes Amoureuses, #CoMe Prod, #Corinne Merle, #Inspiratrices

 

MERCIS aux femmes de ma condition féminine…

Autrices  : Florence Lautrédou, Virginie Despentes, Clarissa Pinkola EstésJournalistes : Agnès Giard, Déborah Laurent, et Kiera Cass, Meryl Streep, Virginia Woolf qui sont citées, la belle influence de Nancy Huston qui irrigue le travail depuis si longtemps. Pour leur musique : Cécile Jarsaillon  et Rokia Traoré.

 

1 000 mercis aux donatrices ET donateurs 2016, sans vous pas d’écriture et pas de spectacle : Serge Bodenheimer, Arielle Castellan,  Claudine Charrier, Pierre Heitz, Christine Le Serbon, Christine Marquaire,  Joss et André Merle, Bernadette Tercier, François Vande Driesch.

 

Merci à LA SOUTERRAINE (dans la Creuse) pour son accueil chaleureux, et le travail attentif de l’équipe technique : nous avons bénéficié d’une réelle résidence de création. Immense gratitude à Martine Larigauderie, directrice de la MJC La Souterraine, pour son pari fou et généreux : programmer @Omelettes Amoureuses alors que le texte n’était pas encore écrit. Bravo à elle, pour cette vibrante 1ère : 170 collégiens et lycéens enthousiastes et émus.

Vifs et affectueux remerciements au Tremplin Théâtre pour son accueil en résidence d’écriture : il a été mon Home, ma grotte, mon lieu d’inspiration

Merci au Centre Anim’Point du Jour, lieu des premières Omelettes parisiennes.

 

Merci à Fabienne Breitman qui a dit oui pour toutes les lumières (magnifiques) et pour l’aventure aussi. Merci Fabienne de nous faire partager ton talent, pour ta confiance et ton humour. Merci à Florence Évrard, la première à avoir vu le « monstre » alors qu’il avait 3 jours et pour son compagnonnage riche et sensible sur toute la création. Merci à Morgane Lombard, le deuxième œil du 6èm jour : elle m’a dit fonce et j’ai foncé.

Merci aux voix off (mêmes celles qu’on a pas pu garder) : Catherine Aymerie, Stéphanie Fromentin, Elisabeth Ilboudo, Catherine Poilleux.

Merci aussi pour les coups de main : au tricot  Christine LE Serbon et à l’accueil de Lisa Serror. Merci aussi à ma sœur, Barbara Merle, pour son écoute et son soutien indéfectible. Public des premières, merci ! Partageurs, vous êtes toujours dans mon cœur.

Et merci aussi à vous les Homme-lettes, sans vous, pas d’oeufs !

François Jenny, merci, tu me connais si bien que tu m’amènes sur d’autres chemins de traverses, avec ta douce exigence. Et c’est vrai, tu es une excellente nounou !

Merci à Amalric  pour ces coups de main toujours efficaces. Enfin, merci à Philippe Brière, mon Phil d’Amour qui me maintient au niveau le plus élevé de moi-même. C’est lui, (aussi) le photographe des Omelettes, c’est lui qui les rend belles et digestes.

 

Toutes et tous, vous êtes avec moi à chacune de ces fabuleuses Omelettes ! 

à suivre en 2017 - www.comeprod.fr

 

 

 

 

 

Lire la suite