Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

Articles avec #lettre du dernier jour du mois tag

La lettre du dernier jour du mois #1 JANVIER

31 Janvier 2019 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Corinne Merle, #Lettre du dernier jour du mois

En ce long mois, où les jours étaient si courts, j’ai eu envie de revivre ma journée idéale du 1er janvier…
Je vous entends me demander :  qu’est-ce que c’est que cette nouvelle invention Corinne ?
Imaginer ; une journée sans contrainte d’horaires, de repas, de travail…
Se lever quand vous n’avez plus sommeil, manger que lorsque vous avez faim. Alors évidemment, cela demande d’avoir un minimum d’organisation en amont, comme celle d’avoir prévu de bonnes choses à manger, au cas où vos envies vous poussent à rester au lit toute la journée ! Parce qu’il ne faut pas perdre de vue l’intérêt principal de cette journée : c’est le plaisir, vous faire plaisir, en pleine conscience, sans une once de culpabilité.
 
Un exemple de ma journée idéale :
Bien évidemment je fais mes rituels tibétains, au fait, je vous les conseille… J’en connais au moins deux s’y sont mises en trainant les pieds et qui ne peuvent plus s’en passer ! Si cela vous tente voici une vidéo très claire.
Et puis, avant le petit déjeuner, un nouveau rituel ; l’écriture matinale de 15 mn (je vous en parlerai une autre fois)
 
Ma journée idéale c’est une journée où je mange ce que j’aime (selon les saisons bien sûr), c’est une journée où j’ai le temps de lire, de me reposer. Bref, c’est une journée que je vis à mon rythme, à l’écoute de mes envies, de mes besoins. Du coup, je pose un autre regard sur ce que je vis. C’est très agréable ! C’est une journée que je m’accorde comme une fête la première journée de l’année et le jour de mon anniversaire (je travaille rarement à cette date).
 
C’est tellement agréable, reconstituant, qu’il me fallait prolonger. Même si ce n’est pas une journée entière, mais sur des temps entiers et pleins. Par exemple, le 22, pour la première fois de l’année il neige à gros flocons sur Paris. J’ai pris le temps de la regarder, de l’apprécier : des souvenirs d’enfance sont remontés. J’ai aussi observé les enfants, dans la cour de récréation, vivre cette joie simple : il neige !
 
Vraiment, je vous conseille : vivez pleinement vos journées idéales !
 
 


PLAISIRS 
J’ai pris un café avec Pina Bausch
Je me suis rapprochée des étoiles avec le film de Nils Tavernier : l’intimité des artistes athlètes de l'Opéra de Paris.


FÉMINISME
J’ai lu cet article.
Du coup, je me suis souvenu d'un dîner, il y a très longtemps. J'étais avec 2 comédiens, dont un, qui clairement, me faisait des avances depuis quelques jours. C'est l'hiver, je commande un "boudin purée" de saison (on n'était pas non plus dans un étoilé malgré les pommes en l’air et pommes de terre…)
Il se retourne vers son ami et dit "c'est normal, elle commande du boudin"... Je le disais, c'était il y a longtemps : aujourd'hui je me serai levée sans demander mon reste, et sans faire exprès je lui aurais renversé un verre de vin sur le pantalon. J'avais 25 ans, j'ai avalé mon plat en serrant les dents. Ce n'était pas gentil du tout : il n'y a que des pauvres filles populaires qui aiment le boudin-purée....

A l’époque on parlait pas de rhétorique masculiniste, alors on se rattrape avec ce podcast (une émission de radio enregistrée que l’on peut écouter quand cela nous chante)
 

CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :
 

Le poème « Tu mérites un amour » de Frida Kahlo


Tu mérites un amour décoiffant, qui te pousse à te lever rapidement le matin, et qui éloigne tous ces démons qui ne te laissent pas dormir.
Tu mérites un amour qui te fasse te sentir en sécurité, capable de décrocher la lune lorsqu’il marche à tes côtés,
qui pense que tes bras sont parfaits pour sa peau.
Tu mérites un amour qui veuille danser avec toi, qui trouve le paradis chaque fois qu’il regarde dans tes yeux,
qui ne s’ennuie jamais de lire tes expressions.
Tu mérites un amour qui t’écoute quand tu chantes, qui te soutient lorsque tu es ridicule, qui respecte ta liberté, qui t’accompagne dans ton vol, qui n’a pas peur de tomber.
Tu mérites un amour qui balayerait les mensonges et t’apporterait le rêve, le café et la poésie.
 

ET SINON, LE BOULOT ?

Ça avance, ça avance... Déjà j'ai fait un petit ménage sur le site de COME Prod
 Et si vous l'avez raté le mois dernier, retrouvez mon bilan 2018.


Merci de votre lecture. Vous le savez, je suis friande de vos retours...
Portez-vous bien et à bientôt.

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3