Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

Après la quarantaine 😷😈

30 Juin 2020 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Corinne Merle, #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Lettre du dernier jour du mois

J’espère que vous n’avez pas été touché.es par le virus, ni vous, ni vos proches.
Moi non plus !


Nous avons fait le dos rond, bien sagement chez nous, avec de grandes diversités : ville/campagne, maison/appartement, en famille/seul(e), entouré.e de voisins/sans voisin.es.

Nous ressortons de cette épreuve dans des états différents mais aurons-nous réellement changé.es ?
Cette question me taraudait dès le commencement, vous le savez, vous qui lisez (parfois) cette lettre.
Je ne me sens pas à l’aise avec la façon dont nous avons été infantilisé.es, sermonné.es, privé.es de liberté.
Je ne vais pas me lancer dans une étude sociologique, pourtant aujourd’hui j’ai une liste des choses qui m’ont insupportées :

  • Les injonctions contradictoires : un jour sans masque, le lendemain toujours / il faut absolument voter, puis ne plus croiser personne / le télétravail ce n’est pas du boulot, le télétravail c’est la solution…
  • Les éléments de langage à vomir : confinement, présentiel, réunion zoom, cluster, faire redémarrer l’économie, consommer…
  • Protéger les vieilles et vieux en les enfermant à leur domicile ou dans des Ehpad, les priver de visite et les laisser mourir de solitude derrière des protections de plexiglas…
  • Libérer les transports mais pas les théâtres
  • Autoriser la fête de la musique, mais pas les discothèques

 
Pendant cette quarantaine nous aurons survécu grâce à celles et ceux qui ont travaillé la peur au ventre pour des salaires de misère.
Les êtres humains enfermés, la nature a respiré deux petits mois. Ces mêmes êtres humains se sont rendu compte que leur consommation habituelle pouvait être vertigineusement réduite : « C’est dingue les économies que j’ai faites ! »
 
Je ne vais pas faire ma mauvaise tête : je suis heureuse de retourner au marché et revoir la productrice pour lui acheter ses salades et ses fraises. Je suis ravie des pivoines qui embaument mon salon, ravie aussi de prendre le métro (et oui c’est possible) pour voir mes ami.es et partager des séances de yoga. Je suis heureuse d’être partie en train en Vendée et bientôt dans le sud, tellement heureuse de retrouver ma famille !
 
Comme une guerrière je vais reprendre le combat, même si le vide est le pire de mes ennemis :
« À la recherche de sa deuxième chaussure,
Le sel jeté au sol,
Ça pique, ça gratte.
Se perdre, se noyer presque.
Et revenir, plus forte, plus pleine et mordre toujours. »
 
Mais avant tout… VACANCES !!!

 
PS : désolée pour les liens qui apparaissent à tord ; l'automatisation n'aime pas l'écriture inclusive...


 


« Ce que je suis en réalité demeure inconnu »
Virginia Woolf

 

 

◊  ◊  ◊

 


PLAISIRS 
 
Vous vous souvenez de ce souhait du Président. Que le monde du spectacle enfourche le tigre (sic) et travaille dans le milieu scolaire (re-sic) ?
Ce reportage enthousiasment suit quinze élèves du Lycée Jean-Jacques Rousseau de Sarcelles qui se lancent dans l'aventure artistique que leur propose Joëlle Gayot, passant de spectateurs à comédiens et de critiques à metteurs en scène.

 
ZOUC pour toujours !
 
 
Un plaisir un peu coupable et du coup délicieux de lire cet article de Titiou Lecoq
Pour ma part j'ai été ravie de relire mes polars plutôt que d'en commander via Amazon...
Je me suis lovée dans un pull que j'aurai dû jeter depuis longtemps parce qu'il ne me rappelait pas que de bons souvenirs : mais qu'il était doux !
Contente d'avoir retrouvé de vieux magazines pour de belles tentatives de collages.
Et si Marie Kondo avec sa méthode prônait la consommation en fait ?
Si son goût pour la perfection, tellement aseptisé, cachait un tel besoin de contrôle que son humanité se perdait, comme celle de de ses ouailles ?
Bref, je retourne à mes belles vieilleries....
 

 ◊  ◊  ◊

 
FÉMINISME
 

« Féminicides » : un documentaire sur France 2 : qui retrace un an d’enquête menée par une cellule d’investigation du « Monde »


30 mn fortes et radicales chez les Black Panthers. Pourquoi c’est féministe ? Parce que c’est Agnès Varda qui filme
 

Trois célibataires chinoises dans un pays qui enjoint les femmes à se marier jeunes, sous peine d’être rejetées par leur famille et stigmatisées par l’État.
 

 ◊  ◊  ◊

 
 
CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :
 
Mon film fétiche, Le festin de Babette, avec la magistrale Stéphane Audran
Ce film, je l’ai montré à mon fils alors qu’il était petit (et presque super actif) et pourtant le charme a aussi opéré sur lui. Il faut dire que tout y est pour nos goûts : Babette qui fuit la répression qui s’abat sur la Commune de Paris, la côte danoise et Stéphane Audran en cuisinière rayonnante qui orchestre un époustouflant banquet.
 

◊  ◊  ◊

 
ET SINON, LE BOULOT ?
 
Sur le site de COME PROD nous avions déjà un onglet proposant des représentations hors théâtre : à domicile, en entreprises, dans toutes les écoles (à partir du collège tout de même, il faudrait peut-être que je songe à un format pour les primaires -:))

Depuis quelques jours Virginie D est invitée sur ce site.
Il est évident que nous devons trouver des solutions pour continuer de faire des spectacles, de nous rassembler pour vibrer ensemble et échanger.
 
C’est dans cette optique que le spectacle sera en ligne le 3 juillet ici
 Ce site a été créé pour tenter de donner une visibilité aux compagnies qui devaient « faire » le festival d’Avignon auprès de professionnels et du public.
 
À suivre…
 

◊  ◊  ◊



Merci de vos remarques, soutiens, suggestions. C’est chaque fois un réel bonheur de recevoir un signe de votre part. C’est aussi très motivant.

Bel été !
Prenez soin de vous.
 


C'est le dernier collage de la série "quarantaine" : choisir le désir...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article