Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CORINNE MERLE

Papes, êtes-vous prêts ?

30 Juin 2019 , Rédigé par corinnemerle.over-blog.com Publié dans #Corinne Merle, #Comment Virginie D. a sauvé ma vie...., #Lettre du dernier jour du mois

La lettre du dernier jour du mois #6 JUIN
 

Je vais (encore !) vous livrer un rêve. Peut-être que cela va devenir un petit rituel entre nous ! Donc hier, je traversais le pont Alexandre III et un énorme chien, mi-loup mi-fauve, m’attaquait alors que je tenais en laisse un dromadaire ou un chameau (1 ou 2 bosses ?). Je ne me souviens pas de son nom…  Pourtant, je lui parlais dans mon rêve et le nommais, surtout quand nous devions faire face au chien aux yeux de feu.
C’est grave docteur ?
 
Sinon, je suis allée deux jours à Avignon à la fin de ce mois, pour déposer des affiches chez les commerçants… J’aime cette ville (et je ne le dis par pour flatter et attirer ses habitant.es qui liraient ces lignes… cependant, vous êtes les bienvennu.es). Oui j’aime cette ville : son ciel, ses pierres, ses rues italiennes.

C’est une ville chargée de mon histoire : c’était parfois une escale chez des cousines quand nous descendions dans le sud. J’en garde le souvenir du premier vrai sud, d’une chaleur écrasante, et de l’accent qui chante.

C’est aussi ma première aventure du festival, avec ma mère. Nous allions voir des spectacles dans la cour d’honneur, et nous laissions tenter par le Off et à l’époque il n’y avait pas de clim dans les théâtres, ma brave Dame… C’est ma mère qui m’a transmis son goût pour le théâtre (Oui, je sais maman que parfois tu le regrettes, mais je t’assure c’est un très beau cadeau !)
Ensuite, j’y suis retournée adolescente, avec un amoureux, au camping de l’Isle de la Bartellasse, j’ai encore dans la bouche le goût des pâtes bolognaises que nous mangions au café tabac au pied du Palais des Papes !
Avignon c’est aussi les souvenirs de mes premières vacances de jeune adulte, avec des ami.es, à l’hôtel Médiéval. J’ai toujours une pensée émue lorsque je passe dans cette ruelle.

Oui, la ville d’Avignon fait partie de mon histoire. Ensuite j’y suis allée travailler comme diffuseuse (c’est-à-dire celle qui tente de vendre les spectacles, qui soutient les comédiennes dans leurs hauts et bas) productrice aussi avec Le Bouton de Rose (de et par Sophie Accaoui), puis pour les spectacles que j’ai écrit et joué : Réparations en cours ( avec Fanny Ataln) et Omelettes Amoureuses.
Cette année, j’ai donc à nouveau rendez-vous avec la cité des Papes.  Et ils ont intérêt à bien se tenir, les Papes !!!
COMMMENT VIRGINIE D. A SAUVÉ MA VIE va leur remonter aux oreilles et ils vont en avoir pour leur argent !

Blague à part, je suis très heureuse de cette nouvelle aventure, très fière aussi. Parce que le texte s’avère très solide, plein de surprises, mais je ne vous en dis pas plus. Parce que c’est aussi chaque soir un chouette pari que de le jouer. Et que je suis très bien entourée…

 
PLAISIRS 

Pour changer, une chanson "Veinte años" par Isaac et Nora deux soleils



FÉMINISME

Et pour continuer avec la musique un article qui pose la question : alors même que les filles ont dès leur plus jeune âge un contact plus fouillé et durable à la musique que les garçons, pourquoi, passé l’adolescence, retrouve-t-on une asymétrie renversée dans la légitimité à écouter et à parler de musique ? Passionnant.
Article qui cite Bourdieu, dans La Distinction : il « n’y a rien qui, autant que les goûts en musique, permettent d’affirmer sa classe, rien par quoi on soit aussi infailliblement classé, c’est bien sûr qu’il n’est pas de pratique si classante ». Re- passionnant

 
Je vous conseille aussi ce podcast, sur une question qu’on se posait déjà avec les copines : pourquoi les garçons qui ont plein d’aventures sont des Don Juan, et les filles des salopes ?
Vraiment j’en pleure de voir que ça non plus, ça ne change guère…

 
Je suis de près, c’est le cas de le dire (ha, ha, ha) se qui se passe à 20 mètres de chez moi, la sécurité du Parc se montre très vigilante ...

Et enfin mon conseil !
Plongez-vous dans la lecture si ce n’est pas déjà fait de « Une culture du viol à la française » de Valérie Rey-Robert. Pour moi ce sera après Avignon (oui, je sais je suis très très en retard… cependant c’est une idée de cadeau, non ?)


CONTRE CE MONDE DE BRUT.ES :

Le plaisir.
 
Le plaisir, comme une pluie d’étoiles filantes,
Comme une pluie d’or qui inonde,
Le principe c’est de monter, monter, monter, et rester…
Et puis monter encore.
Et ensuite c’est de délicieusement lâcher,
Alors bien sûr il pourra y avoir une vague,
Et puis de la matière,
Magma,
Et des couleurs, des primaires, souvent du bleu, du jaune,
Et aussi du noir, brillant,
Tes caresses me racontent à chaque fois de nouvelles histoires,
Comme des prières exhaussées,
Plénitude…
Je ne sais plus où je commence,
Où je finis…
Je ne sais plus….
 
Corinne Merle – Comment Virigine D. a sauvé ma vie

 

ET SINON, LE BOULOT ?

Ça y est le spectacle est presque prêt ! Il manque juste 2 ou 3 bricoles techniques : la lumière et la conduite de Luc Jenny, la découverte de notre régisseur qui sera aux manettes pendant tout le festival, Alexandre Le Bihan.  Et pour cela on a le montage le 2 juillet de 14h à minuit, et une générale le 4 juillet, dans les conditions du direct !
 
J’ai vu pour de vrai les affiches, elles sont somptueuses : déjà on me reconnaît, j’espère juste que je ne vais être obligée de tirer la langue en tractant. Les tracts, eux sont percutants et originaux.
 
Le 17 juillet à 14h30 nous organisons au Village du off une rencontre qui a pour thème : Pourquoi est-il vital de programmer des spectacles de créatrices ?
Si vous avez envie de participez, vous êtes les bienvenu.es : la rencontre laissera une part équitable au public (pour une fois…) Et si vous avez envie d’être parmi les intervenant.es dites le moi en répondant à ce mail.
 
La billetterie pour le spectacle
 
Et la collecte est toujours ouverte

 
Merci de votre lecture. J’espère vous voir bientôt, peut-être à Avignon…
Portez-vous bien et à bientôt.

Corinne Merle


https://gallery.mailchimp.com/825b8dd6f89876228f58f0529/images/de8a46f6-2055-4d80-bb7f-479bf5cc6888.png

 

Papes, êtes-vous prêts ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article